Historique du Paulownia

Le Paulownia tomentosa fut introduit en France au début du 19ème siècle, en provenance de la Chine et de Corée. C'est un arbre précieux pour son bois notamment en Chine où il était planté à la naissance d'une fille pour servir de dot à son mariage. Il est l'emblème du gouvernement japonais et figure sur les pièces de 500 yens.


La croissance extrêmement rapide du paulownia offre de grandes perspectives dans la production de biomasse. Certaines fermes se servent des feuilles pour faire de l'ensilage à donner aux animaux. Son charbon de bois est une source énergétique très intéressante pour des chaudières individuelles, collectives ou dans un but industriel. Le plant peut être récolté à toute époque et la touffe se reconstitue en quelques mois grâce à un système racinaire très développé. 25 semaines sont le temps de rotation suffisant entre 2 récoltes destinées à produire de la biomasse ou du charbon. Ensuite les coupes sont stoppées pour laisser les arbres se développer durant 7 à 10 ans pour la production de bois de sciage.

Le paulownia connaît une utilisation assez récente en agroforesterie dans les grandes plaines du nord de la Chine qui date des années 70. Il s'agit d'associer des rangs de paulownias avec des espacements de 5 × 40 m aux cultures de blé tendre et coton en rotation avec du blé tendre et sorgho ou du blé tendre, haricot et maïs et d'exploiter le bois environ tous les 10 ans. On obtient ainsi un revenu important pour l'agriculteur.
Les espèces de Paulownia sont nombreuses. A ces origines le Paulownia se décline en plus de trente variétés

Son enracinement profond peut servir à stabiliser les terrains déboisés et procéder ainsi  à la reforestation !